Le fonctionnement du foie chez le cheval

Organe le plus important de l’organisme du cheval et pourtant mal connu, le foie assure un rôle vital. Il semble donc intéressant de comprendre le fonctionnement de cet organe extrêmement sollicité au quotidien. Commençons par une étude synthétique de la physiologie hépatique afin de clarifier le rôle du foie.

Une position stratégique dans l’organisme.

Par sa localisation privilégiée entre le tube digestif et le reste de l’organisme, le foie joue un rôle de « contrôleur » de toutes les molécules absorbées, il est le seul organe assurant les 3 grandes fonctions d’épuration, de synthèse et de stockage indispensables à l’organisme.

En effet le foie récupère et transforme les substances issues de l’activité digestive, il neutralise les résidus de médicaments afin d’éviter une accumulation dangereuse et détruit les xénobiotiques absorbés, les globules rouges et blanc vieillis ainsi que les bactéries pouvant être présentent dans le sang.

De plus cet organe essentiel participe à l’assimilation des vitamines liposolubles (solubles uniquement dans les lipides) telles que les vitamines A, D, E et K, et à la métabolisation des glucides en glycogène. Cette molécule de réserve énergétique stockée dans les cellules hépatiques peut être retransformée en glucose et libérée dans la circulation sanguine en fonction des besoins de l’organisme. Enfin, à partir des acides aminés issus de la digestion, les cellules hépatiques synthétisent les protéines sanguines essentielles : albumine, globines (dont l’hémoglobine, protéine transportant l’oxygène) et facteurs des coagulations.

Le foie permet la détoxification du sang

Le foie possède une alimentation sanguine unique, il reçoit, par la veine porte, du sang chargé de molécules variées (nutriments, résidus de médicaments, substances de dégradation) provenant des intestins. C’est le cas pour l’ammoniaque, cette substance naturellement produite par le colon lors de la décomposition du bol digestif est très toxique pour le système nerveux, elle est dégradée par les hépatocytes en urée puis éliminer dans les urines. Le foie est également alimenté par du sang oxygéné provenant directement du cœur grâce à l’artère hépatique, enfin le sang carbonaté (en bleu, il  riche en CO2 et appauvrie en O2) quitte le foie par la veine hépatique.

representation-schematique-de-l-alimentation-sanguine-du-foie

Fonction assez extraordinaire, le foie est le seul organe pouvant se régénérer entièrement.

D’autre part cet organe essentiel sécrète la bile : un liquide jaunâtre permettant une élimination de toutes les molécules toxiques non solubles dans l’eau qui vont être déversées dans l’intestin grêle est éliminées dans les crottins.

La bile contient notamment :

  • Eau à 97,5 %
  • Sels biliaires (molécules permettant la digestion des lipides)
  • Bilirubine
  • Cholestérol
  • Phospholipides
  • Électrolytes (Na+, K+, Ca+, HCO3-, Cl-)

Le foie de nos chevaux étant de plus en plus sollicité il semble important de porter un regard attentif à son bon fonctionnement afin de garantir la bonne santé générale de nos équidés.

 

 

3 réponses
  1. Cathy
    Cathy dit :

    Je suis totalement Lory dans l’idée de drainer printemps et automne. Les chevaux accumulent énormément de toxines et les solstices de printemps et automne sont les périodes idéales pour nettoyer foie et reins!
    Et comme ils ingèrent beaucoup de molécules différentes tout au long de l’année, j’utilise le drainage homéopathique de chez Boiron pour les chevaux, il est top!

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] joue un rôle important, en effet le foie est de plus en plus engorgé par les molécules synthétiques consommées en grande quantité par […]

  2. […] à l’article « le fonctionnement du foie chez le cheval » nous vous proposons une petite présentation du drainage […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *